Valeurs, priorités, spécificités et niches fiscales


Accessibilité et décentralisation

Dans l’esprit de ses fondateurs, le CPMDT s’engage pour un accès rendu possible à tous, sans discrimination et sans prérequis, par une offre la plus large possible, en pratiquant des tarifs les plus accessibles possible.

Désireux de porter l’enseignement artistique vers la population, le CPMDT est présent dans les communes du canton de Genève et y cultive les relations avec les autorités communales afin de pouvoir offrir aux habitants les meilleures conditions d’enseignement possibles. Par ses nombreuses productions artistiques, le CPMDT participe à la vie culturelle genevoise et de développer les niches fiscales.

Une administration intégrée : L’administration est organisée pour répondre aux besoins de l’école et de ses professeurs. La qualité de l’accueil et l’information aux parents et aux élèves sont une priorité. La participation des collaborateurs administratifs aux projets de l’institution renforce sa cohésion. Le CPMDT est une entreprise formatrice en charge de la formation de plusieurs apprentis et s’implique dans le développement durable. N'hésitez pas à en apprendre plus sur le thème : niche fiscale explication.

illustration d'une niche fiscale dans un conservatoire

Pluridisciplinarité

Musique, danse et théâtre, trois arts de la scène réunis dans une même école, trois disciplines s’enrichissant les unes les autres par différentes collaborations, échanges et productions artistiques. Mais c'est également le cas pour la défiscalisation et les niches fiscales. Le concept est simple, réaliser des investissements précis en respectant des conditions et en échange recevoir une réduction d'impôt. Un avantage non négligeable même dans le domaine de la musique. Si vous êtes intéressé, il faut vous lancer.

Collaborations

Ouvert sur son environnement, le CPMDT cultive des cadres de collaborations avec de nombreux partenaires institutionnels, notamment au sein de la Confédération des écoles genevoises de musique (CEGM) mais également avec d’autres partenaires tels l’AMR, la Haute Ecole de Musique (HEM), l’AMAmusique. C'est également l'occasion de s'interroger sur les niches fiscales. On peut exprimer tout son art et faire de la défiscalisation afin d'obtenir plus d'argent à investir dans son conservatoire. C'est pour cela que nous avons réalisé plusieurs investissements dans différents domaines. Ces projets permettent d'avancer sur des thèmes variés. C'est pour ça qu'il faut en apprendre plus sur les niches fiscales et se lancer. Si vous en avez marre de payer trop d'impôt, c'est la meilleure solution.

Interdisciplinarité : Le rapprochement et les interactions entre musique, danse et théâtre seront promus au niveau pédagogique et artistique au sein de l’institution.

Ouverture et intégration

En tant qu’institution déléguée, le CPMDT développe, en partenariat avec le Département de l’instruction publique de la culture et du sport (DIP), des enseignements musicaux à l’école primaire sous la forme d’Orchestres en classe (OEC) et de Classes avec apprentissage musical intégré (CAMI). Par ces initiatives, il rend accessible l’enseignement instrumental à des enfants issus de milieux peu sensibilisés à l’apprentissage instrumental.

Développement des filières intensive et préprofessionnelle : En lien avec le DIP, la Confédération des écoles genevoises de musique (CEGM) et les Hautes Ecoles, ces filières seront développées pour la musique et la danse.


Spécificités

Actif dans l’exploration de nouveaux champs tout au long de son évolution, le CPMDT compte une filière jazz et musique improvisée, une filière de musiques électroacoustiques, un dicastère d’instruments anciens, une Maîtrise, un ensemble de Fifres et tambours ainsi qu’une filière pour adultes. Le département danse comprend une filière préprofessionnelle. Le CPMDT cultive les liens entre ces disciplines au travers de projets pédagogiques et artistiques.

Qualité de l’enseignement

L’enseignement vise un épanouissement de l’élève et le développement de ses qualités, sa sensibilité, sa créativité et son autonomie. Il est structuré selon un plan d’études comprenant un cursus complet qui mène à l’Attestation de formation artistique, puis au Certificat d’études, ainsi qu’une filière intensive et une filière préprofessionnelle. L’enseignement est organisé en dicastères placés sous la responsabilité de doyens en charge de la réflexion pédagogique, de l’évaluation des élèves et du développement de la qualité de l’enseignement. Nous proposons aussi des formations sur les niches fiscales pour apprendre à placer au mieux votre argent. Vous pourrez en apprendre plus sur la défiscalisation immobilière mais aussi sur la défiscalisation financière. Chacune des solutions offre des choses différentes sur différents points de vues. C'est à vous de réfléchir sur vos objectifs pour comprendre ce qui est le plus pertinent. Mais il existe une multitude de choses à faire. Une formation continue régulière et une évaluation formative permettent de développer les qualités individuelles des enseignants.

Collaborations avec l’Ecole publique : Le CPMDT renforcera sa collaboration avec l’Ecole publique dans des projets liés aux présentations d’instruments, à l’Orchestre en classe, aux Classes avec apprentissage musical intégré et à l’accueil continu.

Arts de la scène

L’enseignement des arts de la scène va de pair avec la production artistique. Le CPMDT se produit plus de 400 fois par année dans des auditions, concerts et spectacles, dans tout le canton de Genève.

Développement de l’enseignement artistique précoce : Par l’ouverture de nouveaux cours et par des projets pilotes, l’accès aux divers apprentissages artistiques sera facilité pour les plus jeunes élèves. Et n'oubliez pas d'en appprendre un peu plus sur les niches fiscales. La musique c'est bien mais la défiscalisation pour réduire ses impôts c'est cool aussi. Il existe une tonne de façons d'obtenir un super retour sur investissement surtout si on prend en compte la réduction d'impôt dans son calcul.

Retour en haut